Financer sa trésorerie grâce à l’affacturage

Solution de financement basée sur le poste clients d’une entreprise, l’affacturage offre de nombreux avantages autant sur le plan opérationnel que sur la structure financière de l’entreprise. Toutes les entreprises peuvent avoir recours à cette solution qui peut se substituer ou compléter les crédits bancaires classiques, à n’importe quel stade de son développement.

En quoi consiste l’affacturage ?

L’affacturage consiste pour une entreprise, à céder à un organisme financier spécialisé que l’on appelle le factor, une partie ou la totalité de ses créances clients, non échues. En contrepartie, le factor met à la disposition de l’entreprise, des ressources financières qui équivalent au montant des créances cédées auquel est soustraite la rémunération du service du facteur.

Une fois l’opération effectuée, le factor se charge donc de recouvrer les créances dues auprès des clients. La conclusion d’une relation d’affacturage est matérialisée par un contrat.

La rémunération du factor comprend une commission d’affacturage qui rémunère les opérations de gestion et une commission de financement, basée sur le taux de base bancaire, qui rémunère le service financier.

L’intérêt de l’affacturage

L’affacturage présente des avantages opérationnels et financiers.

Sur le plan opérationnel, il permet de :

  • Prévenir les risques d’impayés des clients ;
  • Optimiser la gestion administrative du poste clients par l’externalisation ;
  • Se concentrer sur son cœur de métier ;
  • Entretenir une meilleure relation avec ses clients.

En ce qui concerne l’aspect financier, l’affacturage permet de :

  • Pallier les insuffisances de trésorerie ;
  • D’éviter les coûts importants des crédits bancaires ;
  • Diminuer les coûts liés aux opérations de recouvrement ;
  • transformer des charges fixes en charges variables ;
  • Sécuriser sa gestion financière

Les différentes formes de l’affacturage

Afin de s’adapter aux différentes besoins spécifiques des entreprises, le contrat d’affacturage peut revêtir plusieurs formes. Celles que l’on trouve le plus couramment sont, outre l’affacturage classique, sont :

L’affacturage en gestion déléguée et non notifié, encore appelé « Affacturage confidentiel »

Dans cette variante, les clients n’ont pas connaissance qu’il existe un contrat avec un factor. C’est l’entreprise qui demeure en relation avec ses clients, le factor ne s’occupant que de l’apport de la trésorerie.

L’affacturage inversé ou reverse factoring

Ici, le factor paye par anticipation les fournisseurs de l’entreprise, sous mandat de cette dernière, dès que les factures de ceux-ci sont émises. A la date d’exigibilité, l’entreprise paye au factor le montant des factures, avec en sus une rémunération.

L’affacturage à l’export

Cette forme d’affacturage ne concerne que les clients exports de l’entreprise. Le factor effectue les mêmes prestations tout en s’assurant du rapatriement des encaissements, dans le strict respect des règles de commerce international.

Le fonctionnement de l’affacturage

  1. Réception de la commande du client.
  2. Information du factor, qui analyse la créance et décide d’accorder ou non une ligne de garantie.
  3. Notification de cet accord par le factor, à l’entreprise et au client qui sait dès lors que les règlements doivent être effectués auprès du factor.
  4. Livraison du bien ou service par l’entreprise et émission de la facture.
  5. Transmission de la facture et du bon de livraison au factor.
  6. Avance de trésorerie de la part du factor.
  7. Recouvrement de la créance auprès du client par le factor.

Je dépose ma demande d'affacturage

21 janvier 2015

L’affacturage

Financer sa trésorerie grâce à l’affacturage Solution de financement basée sur le poste clients d’une entreprise, l’affacturage offre de nombreux avantages autant sur le plan opérationnel que sur la structure financière de […]