Meilleur taux négocié cette semaine : 2.5 %
2 février 2011
La fiscalité des stock-options
11 février 2011

Comment financer une reprise ?

<img alt= »Sylvain Peureux » src= »http://www.financement-entreprise.com/thumbnail-94/sylvain-peureux-e2284.jpg » width= »65″ height= »65″ />

Sylvain Peureux

Vous voilà décidé à vous lancer dans la vie entrepreneuriale en optant pour la reprise d’une entreprise. Vous êtes motivés ; vous avez la bonne idée qui permettra de pérenniser votre activité ; il vous faut maintenant pouvoir financer le projet de reprise. Comment réussir dans les meilleures conditions cette étape, quels sont les possibles moyens de financement ? Nous développerons ces différents points dans l’article ci-dessous.

Avoir l’assurance que le projet est viable

Avant toute chose il est primordial de bien analyser les éléments qui entourent l’entreprise à reprendre.

  • les chiffres indicateurs du volume d’activité (CA, résultat…)
  • les chiffres sur la santé financière de l’entreprise (trésorerie, BFR…)
  • les chiffres sur sa croissance (évolution entre N et N-1, rationalisation des dépenses…)

Une fois que cette étape est terminée et que le projet de reprise vous parait intéressant il faut se pencher sur les moyens de financements qui s’offrent au futur repreneur.

Les différents moyens de financement

Le financement est un des points les plus importants dans la reprise d’entreprise, il va vous permettre de pouvoir reprendre l’activité souhaitée. Différents moyens sont à envisager :

  • épargne personnelle : C’est un point très important, car l’apport personnel vous donnera une crédibilité vis-à-vis des tiers (associés, banquiers, partenaires…)
  • Les aides/subventions proposées au créateur : Elles sont allouées par l’Etat et les collectivités locales (dispositif ACCRE, NACRE, exonération d’impôt sur les bénéfices en fonction de son emplacement…)
  • Le crédit-vendeur : il vous permet de contracter un crédit directement avec le cédant de l’activité. Ex : vous rachetez une entreprise 60.000 €. Le cédant vous propose la possibilité de payer par mensualité, 2.500 € par mois sur 24 mois (2.500 x 24 = 60.000)
  • Les prêts d’honneur : Ils sont majoritairement proposés par des organismes extra-bancaires et vous permettent de compléter votre épargne personnelle. Les taux proposés sont souvent faibles (plus faibles que les prêts bancaires)
  • La participation dans le capital de votre entreprise : la possibilité pour une personne tiers d’investir dans votre entreprise via le capital est un point avantageux pour les deux parties (pour vous = vous avez une plus grande liberté financière, pour la personne tiers, la possibilité de réduire son impôt sur le revenu).
  • Les prêts professionnels : Il est important de savoir que les établissements bancaires financent vos projets, dans la limite de votre apport personnel (plus votre apport est faible, moins le banquier sera amené à vous en prêter)

Le futur entrepreneur se doit de bien maitriser ces éléments dans le but de mettre toutes les chances de succès de son coté et ainsi permettre une reprise dans les meilleures conditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *