Le financement participatif pour les entreprises
22 décembre 2014
L’affacturage
21 janvier 2015

Le crédit professionnel

Le prêt professionnel

Mode de financement des entreprises le plus courant, le crédit professionnel peut être contracté à n’importe quelle étape de la vie de celles-ci. Avec des conditions très négociables qui varient d’un prêteur à un autre. il ne s’adresse qu’à des agents économiques bien définis et présente des caractéristiques précises.

Qu’est-ce-que le crédit professionnel ?

Le crédit professionnel désigne tout concours octroyé à moyen ou long terme par des établissements de crédit, dans le but de financer des investissements matériels ou immatériels destinés à un usage strictement professionnel. Il peut financer partiellement ou en totalité, les investissements visés.

Seules les personnes morales ou physiques ayant une activité professionnelle peuvent en bénéficier . Il se distingue donc des prêts aux particuliers, dont les bénéficiaires sont les personnes physiques.

Le terme intègre aussi les concours à court terme tels que les lignes de crédit et les facilités de caisses (découverts bancaires, crédit revolving, etc.).

Au sens large, il peut également revêtir plusieurs formes : crédit bancaire, prêt immobilier, crédit-bail, affacturage, etc.

A qui s’adresse le crédit professionnel ?

Le crédit professionnel s’adresse à tous les agents économiques qui exercent leurs activités dans le cadre de l’entreprise. Ainsi, peuvent obtenir un prêt professionnel :

  • les artisans,
  • les commerçants,
  • les professions libérales,
  • les PME et PMI,
  • ainsi que les entreprises d’envergure plus importantes.

Ces entreprises peuvent solliciter un crédit professionnel quelle soit la structure juridique sous laquelle leurs activités sont exercées.

Les caractéristiques du crédit bancaire

Il est possible d’évoquer 3 caractéristiques principales tels que le taux, la durée et les garanties.

Durée

Etant à court, moyen ou long terme, les durées des crédits professionnels vont de quelques mois à 7 ans. Dans le cadre de financement immobilier, les durées peuvent atteindre 15 à 20 ans.

Cette durée varie en fonction des structures de financement, mais également de la nature du financement. Les remboursements s’effectuent suivant des périodes qui sont généralement mensuelles. Toutefois, il est possible de bénéficier d’échéances trimestrielles ou annuelles, bien que cela soit très rare.

Dans certains cas, le bénéficiaire peut obtenir un différé d’amortissement, au début ou au milieu de la période de remboursement.

Taux

Le financement peut être à taux fixe ou à taux variable. Lorsqu’il s’agit d’un taux variable, celui-ci est généralement indexé sur l’indice Euribor trois mois. Il est difficile de définir un intervalle des taux d’intérêt, car ils varient en fonction de la nature du financement et du type de concours qui est octroyé, d’une banque à l’autre.

Garanties

Diverses garanties sont demandées par les banques. Elles vont du nantissement du fonds de commerce ou du matériel, à des cautions bancaires ou personnelles, en passant par des domiciliations de contrats et bien d’autres.

Dans tous les cas, une assurance de prêt est systématiquement demandée par l’organisme prêteur, qui peut être complétée par une assurance décès invalidité souscrite au nom du dirigeant.

Que peut-on financer avec un crédit professionnel?

Le prêt peut être utilisé par l’entreprise, pour financer aussi bien son actif immobilisé que son actif circulant, à l’exception de sa trésorerie (pour laquelle il est préférable de s’orienter vers l’affacturage). Par conséquent, un crédit professionnel peut être contracté pour :

  • Acheter ou construire des bâtiments,
  • Effectuer des installations et agencements,
  • Acquérir du matériel,
  • Financer son fonds de commerce : stocks, créances clients

Je dépose ma demande de crédit professionnel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *